à nos disparus

                           

 

Fernandez Estève Et nous Laffargue  Mugnier Freynet Camallonga Billault De nos jourS

necrologie

Fernandez - mes Parents

Notre Villa a été construite en Novembre 1938,

           

                                                                                               mariage 1932                                                 1933, ils avaient 25 et 20 ans et ils s'aimaient

André Fernandez/Canicio et Liliane Camallonga/Lamur/Faurous :  1908/13/99 : 4 enfants
      Entrepreneur de Transports et expert près les tribunaux à Oran et M
arseille

     * Claude veuve de Robert Botella        (Toulon)
          - Philippe, Thierry (nés à Oran) et Marie-Josée. Petit-fils : Nico
las

      * Henri marié à Zakia Montoro        (Montpellier et Oran)
          - Liliane

      * Jocelyne (Josie pour les intimes) mariée à Jo Estève    (La garde Var)   voir  Estève

      * André  (sans postérité connue)  (Saint Domingue) 1945/2006

                                                                  

Aïn Franin 1935 : la famille, Claude bébé

 

Grâce à leur  amour nous avons été heureux                                                                                           1941/42 sur le perron Clotilde, la Nounou
                                                                                                                                                                                                               Claude, Henri, Maman et moi

Notre villa à Aïn Franin

Maman 01/1957 A.franin                                                                                                                                                                    1967 à Marseille

1978 Claude, moi,Henri, Maman,Papa, André                                                                                            André, Henri, Claude et moi 1987

                                                                                                                                                                           

                                           

               1989                                                                                                                                     1974,les vandales ont entamé leur oeuvre 

    La villa ou ce qu'il en reste en 2010 (aux couleurs locales), défigurée par l'outrage, seul le pin fait de la résistance
la double fenêtre : la chambre des enfants...que de rêves, de chants de cigales le jour, de chacals la nuit!!!!
                                                                                                                                                             
                                                                                                                                                                                                                                                                             

2003 - Thierry, André, Claude et Philippe

Mon Père ce Héros.  Il était estimé de tous, toujours prêt à rendre service, toujours souriant avec les autres.  Il avait sa cour.

Madame Chaffanel me racontait que, lorsqu’il allait au Petit Port pour sortir son bateau et partir à la pêche, il lui disait « alors, Mme Chaffanel, que voulez-vous que je vous ramène aujourd’hui ?...un méro de combien de kilos… », Et il revenait avec la pièce promise.

Il nageait des heures, faisait des kilomètres, sans palme, plongeait en apnée à des profondeurs extrêmes. C’était un phénomène.

À ses heures de bonté, c’était un Papa joyeux qui chantait tout le temps, mais il avait une personnalité écrasante.

 

 

 

 

Maman, « Ma douce » que n’a-t-elle pas enduré avec toute cette famille ? Il lui a fallu une bonne santé pour tenir le coup : 4 enfants et un mari qui comptait pour 10. Bisou à ma petite étoile qui nous protège de là-haut.      

 

                                    

 

Estève - ma belle-famille
 La V
illa Estève : construite en 195O

Joseph Estève et Hermine Ivanez : 2 enfants : 
         * Yvette : décédée en 1948
     * JO  

1947 la famille Estève au complet (manque Guy qui n'était pas né)
devant, JO, derrière lui sa mère, derrière elle son père et la Grand-mère, derrière son père son oncle marcel avec sa fille Marcelle au bras et à côté son Grand-Père. au 1ier rang à gauche Jocelyne, à côté de JO Marie-france

Entrepreneurs de Plomberie Sanitaire à Oran Boul. Sébastopol et Rue Beauprêtre.

          Grands-parents Estève 1951

                                                                                                 chez Jo avant construction 1950

 

                              Hermine t Joseph Estève

F

 

 

 

 

 

 

 

Francis Ivanez, sa maman, Hermine et Joseph Estève, Grand-mère Ivanez et Jo 1951

A gauche, le Lycée Gsell, à droite le Palais de justice et derrière l'arbre, le magasin Estève Plomberie

 

 

 

PHOTOS envoyées par Michèle LOPEZ/GARCIA -Merci

 

 

 

 

 

 

1950 : Foire d'Oran : Michèle, ses parents,   Grand-mère Estève et Marie-France

Aïn Franin : 12.02.50 : Mr Garcia et Marcel Estève

Le même jour : Mr et Mme Garcia, Germaine Estève
Michèle Garcia, Marie-france, JO, Marcelle et 
Jocelyne Estève/Roca

Et nous

1ier octobre 1958 l’année où Jo Estève (mon ami d'enfance) a demandé ma main, ça en a étonné plus d’un. Apparemment nous n’étions pas particulièrement fait l’un pour l’autre. ça n'a pas été un coup de foudre mais comme par miracle, nous nous sommes soudain vus autrement que comme les gamins que nous avions été. Notre vie a commencé ce jour-là avec de grands moments de bonheur, et,  main dans la main nous avons négocié les virages difficiles de la vie

 Jo est parti en juillet 1960, après le décés de son père, soutien de famille, pour 27 mois dans le Bônois et la Frontière Tunisienne, aux mines d’Ouenza (en bataillon disciplinaire, car il avait essayé de sauver les harkis de son campement (19 mars) en les cachant dans son  camion, lors du replis) il était sergent et en a bavé pour rien.  Pendant ce temps je me suis mise au boulot. Avec bonheur j’ai découvert une Maman/Copine et complice que j’emmenais partout dans ma dauphine et, au retour de JO fin Août 1962,

 Nous nous sommes mariés le 15 septembre 62 à Aïn El Türck dans la villa de ma Grand-mère  (mitoyenne à l’hôtel St Maurice) où nous étions repliés. Nous sommes partis en voyage sur la Côte d’Azur où mes tantes étaient rapatriées et en Espagne où ma soeur était réfugiée, puis dans l’Ariège chez la famille Estève. A notre retour, j’ai repris mon boulot, JO a monté sa petite entreprise et voilà !.....mektoub. Nous nous sommes installés à Toulon fin 1964 où nous avons rejoint notre ami Roland Billault « alias .le Professeur ! ». Puis en 1973 nous nous sommes installés à La Garde. Le Var est une belle région. La France est un beau Pays. Si oui si! l'Algérie était restée Française, la France (avec ses colonies) serait le pays le plus riche du monde et l'Algérie ne serait pas devenue un pays de misère. Sa population, entière, sans discrimination, aurait trouvé son compte. Il est permis de rêver!!!!!!!!!

Sortie de l'église : Maman, Jo, Mamie Estève, Marcel Estève et Henri

Mariage 15.09.1962 A Turck

Eglise et Mairie Aïn El Turck

JO (03/1940) 3em génération de Plombiers installé à Oran et Toulon/La Garde depuis 1965 épouse Jocelyne Fernandez/Camallonga (12/40)– deux enfants
* Valérie (1964 à Oran) : Margaux, Mathilde, Marie  et Thibault

 

 

 

 

          Valérie avec son Papa

 

 

 

 

 

 

Valérie  et moi 1964 (4mois) dernière

 née à Oran  a droite : Mamie

 

 

                                                                                                                                                                    

Valérie, Margaux, Mathilde, Marie et Thibault Djerba 2008

                           * Frédéric (1966), 4eme génération de Plombiers perpétue la tradition dans l’Entreprise de ses parents – 1 petit Tom.

Fred et Tom

                                                                                                               

Frédéric, Pascale, Valérie, Pierre pâques 2007

7

Nous 1992

1979 Les années

planche

 à voile - JO-     

années 80    Le repos du guerrier trialiste.

                                                                                                       

Quand deux coeurs en s'aimant ont doucement vieilli
Oh ! quel bonheur profond, intime, recueilli !
Amour ! hymen d'en haut ! ô pur lien des âmes !
Il garde ses rayons même en perdant ses flammes.
Ces deux coeurs qu'il a pris jadis n'en font plus qu'un.
Il fait, des souvenirs de leur passé commun,
L'impossibilité de vivre l'un sans l'autre.
- Chérie, n'est-ce pas ? cette vie est la nôtre !
Il a la paix du soir avec l'éclat du jour,
Et devient l'amitié tout en restant l'amour ! ...V.Hugo
 

Laffargue Villa construite début 40

Yves Laffargue et Paulette Mugnier négociants en vin à Choupot, rue Jean Azémar :
leurs enfants :

     * Pierre, marié à Monique Berry : 
         - Pierre-Yves (né à Oran) : Cyril, Pauline et Camille
        - Catherine( née à Oran) :  Elodie  - Bébés Lily et Aronn
                                                 Charlotte
        - Véronique (née à Oran): Célia et Guillaume
        - Martine : Alice -  Bébé Clara et Elise
                          Julie et Romain

     * Anne-Marie (Ninou), mariée à Yves Drigeard-Desgarniers :
         - Béatrice (née à Oran):
       - Géraldine, bebes Lucie et Hugo
       -  Marine, bebes Lyla et William
    Adeline et Léa


         - Valérie : Lara, Robin et Arthur
         - Agnés : Lorie et Andréa

     * Jean-Camille
        - Yan-Eric et  Marine

     * Maryvonne /Gérard Maestrale
       - Stéphanie : Paul - Lou
      - Virginie :      Mattéo - Léna

                                                                      Les Stars : Yvon et Paulette, début 40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Descente sur la Mine, chez laffargue 1974          Yvon, Juanico, et le Grand-père Laffargue            Si tu bois du vin Laffargue,  La

                                                                                                bouffa tu te cargues

Photos tirée d'un film datant de 1950..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bélouga d'Yvon réceptionné à Alger                  Yvon, le capitaine du navire                    Paulette J.Claude, jean, René, Alice, Ninou

 

 

 

 

Ninou, Herminie, Paulette, Lucienne, Maryvonne              Camille et Ninou                                              Jean et René

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre et Ninou sur la perissoire au Petit  Port

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Mamela et Rosalie                                   Rosalie, Maryvonne et Juanico              Paulette prenant la pose devant le bar et le
                                                                                                                                            poulailler de la villa

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

                    Jean et Pierre                                                   r                                       Paulette et Maryvonne

 

le bar, Maryvonne, Jean, Ninou, Jean-Paul Gomis et Pierre                                                        Paulette, Jean et La crotte

 

entrée de la villa où Pierre avait pendu  son seau d'eau

                      

Maryvonne (alias

 "la crotte")

  Ninou

                                                                                                                                                                                                           

 

FIN 

 

FILM DRIGEARD DESGARNIERS 1958 à 1961

 Le mariage Août 1959

Juanico. JO était absent pour cause d'"oreillons" (à 19 ans, ça ne pouvait arriver qu'à lui). Son père avait prêté, pour le cortège,  sa 403 toute neuve verte

pique- nique

avec les

sièges

 de la CV

Monique

et Pierre

 

Yves

Pierre-Yves

 

 

Maryvonne

      Pierre-Yves 1960                                            Béatrice Drigeard et Paulette "la chouch"  1961  

                   
                      

FIN 

La 3eme généaration
 
née à Oran Pierre-Yves

et Cathy Laffargue
Béatrice Drigeard-

Desgarniers 1961/62

Maman, moi, Jo,Marc, Pierre-Yves, Pierre 1958

                                                                                                             

Yvon et Paulette 1989   Baptême de Valérie Drigeard.. Ninou, Pierre-Yves, Cathy, et Béatrice AOUT 1962 à APT
La première née sur le sol français après l'indépendance

 

Années 80 -  années TRIAL, Paulette et Yvon assuraient l'assistance avec leur camping-car (Drome89)

                                                                    

                                                                    Pierre, Ninou, Maryvonne, Jean 2004 chez Pierre et Monique

D'autres stars

Nelly et Camille Mugnier (dit "le petit en âge") frère de Paulette Laffargue, parents de René

Nelly toujours aussi smart

st Martin 2005

                                                                                                              

                                                                                  

Mugnier villa construite avant 1938 
Camille (dit : le grand, en âge), le pionnier d'Aïn Franin. 

Il était Directeur des Ets Hutchinson à Oran épouse Hermine Moxica
          *
Jean-Claude
marié à Nicole VENTURA
                    Thierry   :  Jérémy

                    Philippe :  Clément et Coralie
                    Patrice    :  Baptiste, Mattéo

 

1960

Herminie ouvrant des oursins devant une bonne anisette.

 

Camille soignant ses rosiers

il cultivait des pois de senteur

très parfumés

                                           

 

 

   Les deux "Camille Mugnier" 1938 avec Maxime Mugnier et Lucienne Légier Grands Parents de René Mugnier,Pierre, Ninou, Jean Maryvonne Laffargue et Annie Manuel

 

 

 

 

                                                               

Freynet : à l'origine il y avait un cabanon de bois dont le propriétaire était Monsieur Salord (bijoutier à Oran)

et ensuite Marc Freynet a créé son restaurant " la Villa Jeanne d'Arc", en parallèle il avait à Oran à Carteaux une fabrique de dattes fourrées "les Colis Freynet" avec boutique  rue de l'Artillerie

* Christiane, mariée à J-Pierre ROUF

* Pierre décédé accidentellement en 1959

* André décédé accidentellement en 1957

* Marc junior a un salon de coiffure à Toulouse et 2 enfants.

La Villa "Jeanne

d'Arc"

 1974

Les meilleures dattes

fourrées

 

Marc et moi

1959

Papa et Maman devant la "villa Jeanne d'Arc"

 

 Papa et

 Marcou

Alger

1958

Foire de Paris 1957 Maman, les Freynet et Marc

                                                                                

Fernandez et

Freynet à Luchon

1960 

Papa et Maman
Restaurant FREYNET aux contreforts des Pyrénées

 

                                                                               

 Camallonga (ma Grand-Mère)

1956

 

* Josiane Casanova/Camallonga mariée à Jean-Pierre Santini
       Henri-Jean (né à Oran) : Christophe et Alexandra
       Anne  : Matthieu

* Gérald Angelotti/Camallonga marié à Betty
       Kristelle
       Sandrine : Jessy

Elisabeth (Babette) /Haems/Dubos/Camallonga
     
Thomas
    

 

                                                    1985 assis : André, Babette, Josiane, moi
                                              debout : A
nne Santini, Gérald, Claude, Marcelle

 

Billault Henri et Marguerite

* Roland marié à Danielle Marie
      * Stephane (né à Oran) :
 Morgane et Aliç
e
      * Christophe : Carla, Anouk et Justin

* Gérard marié à Lucienne Carretero
      * Olivier
      * Pierre : 2 enfants 

         

 

Mr Para,Mme Espinoza, Mme Para, Maman, Guiguite et Henri Billault,

 leur 4cv

 

 

 

 

 

 

Roland Professeur agrégé de lettres
annexe Gambetta/Lamoricière 1959

 

 

 

 

De nos jours, en Métropole

 

 

  Une partie des premiers rejetons  : Laffargue, Billault,  Estève 1967 à Cruis(04)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les retrouvailles 1967 à Cruis (04) chez Laffargue 1967

 

Les Familles s'agrandissent : Laffargue (4), Drigeard-Desgarnier(3)

 Estève(2)  1969 à Peyruis (04)                                                                    1969 Mariage de Jean à Cruis  Monique L., Jo et moi

Communion

de Valérie,

Papa, moi et

 Jean 1974

1988

                                                                                       

Les chibanis

: Pierre, Jo,

Roland 1995

 

La LOUVESC chez Roland 1993
Jo, moi, Pierre, Monique et Roland. Danielle prenait la photo

 

Chez Drigeard (Bourbon Lancy) 1997 Estève, Laffargue, Drigeard, Billault

Michel RUBI (La Marine et Vars) Jo et moi

2001: René, moi, Jo, Jean, mariage de Patrice Mugnier

Chez Drigeard aux "Salins"  Hyères 2004
Jean, Ninou, Françoise, moi, Monique, Jo, Pierre, debout : Pierre-Yves et Yves

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacqueline Chaffanel/Ruis, Moi, Roland Billault,Jean Laffargue,
Paul Ruis, Henri Fernandez et Jean-Claude Mugnier juillet 2004 à la maison        
Nicole, Danielle, Annie, Jacqueline

 

 

AOUT 2005 - Au pied du Mont VISO - Pontechianale en Italie Hautes Alpes
Village médiéval Jo, Monique et Pierre L.

réunion du 10/09/2005 Jean Claude, Pierre, Paul, Jo, Roland                           Pierrette, Monique, Nicole, J.Claude

 

Mai  2007 : Jo, Jean, Roland, Pierre, Paul

juillet 2007 - René MUGNIER (de Boston) nous a bien régalés avec une excellente bouillabaisse au Pothuo .

juillet 2007 chez Valérie, retrouvaille des jeunes  (Laffargue/Estève)
4 générations de Laffargue : Martine, Alice, Monique et "Clara 3 mois)

3/08/2007, à la maison,  réunion de famille CAMALLONGA : Josiane et Jean-Pierre SANTINI, JO, Gérald ANGELOTTI, moi, ma soeur Claude. Heureux de se retrouver et d'évoquer nos souvenirs familliaux

NÉCROLOGIE

 

Papa et Maman                                           Yvon et Paulette

Ils s'en sont allés tous les quatre entre juin et novembre 1999

                     ils avaient entre 86 et 92 ans

photo prise le même jour à la maison pour le baptême de Julie :

1989

 

Nous sommes bien tristes, ANDRE, nous a quittés (02.02.2006) après une longue et douloureuse maladie 
André est notre petit frère. Il avait 62 ans. Nous avons partagé notre enfance, Puis nos destins nous ont séparés. Il a mené la vie qu’il voulait : l’Espagne : Alicante, Benidorm, Valencia, Carry-le-Rouet, Saint Martin,pour, enfin, poser ses valises dans cette Dominique Luxuriante. Puis brusquement, l’annonce de sa maladie ; pris de panique, il a quitté son nid, sa compagne, ses chiens, ses poissons, ses oiseaux, son jardin. Il a dit Adieu à son copain Ted en pointant sa main vers le ciel «nous nous retrouverons là-haut ». Il était conscient de la gravité de sa maladie. Il nous est arrivé comme un enfant en détresse, terrassé par la douleur insupportable. Et ici, un long calvaire a commencé. Des jours et des nuits sans fin et sans l’espoir d’une quelconque amélioration, en s’enfonçant un peu plus dans son lit de douleurs.
Nous avons été impuissants et n’avons pu lui offrir que notre présence, nos caresses et nos paroles réconfortantes.
Il a traversé l'Océan pour mourir dans nos bras. Mais il n’est pas loin, il est passé de l’autre côté du chemin. 
Imaginez!!! Papa et Maman sont venus chercher leur petit dernier. Ils lui tendent les bras et le prennent par la main. Ils partent tous les trois, légers vers un monde meilleur. Un voile nous sépare qui nous empêche de les voir. Ne pleurez pas ! le fil n'est pas cassé... Ils vont nous donner la force de continuer et leurs petites étoiles, de là-haut, vont nous accompagner et nous protéger
André m'a choisie pour l'aider dans son tourment, J'ai fait tout ce que j'ai pu et j'aurai tant aimé faire plus en abrégeant ses souffrances mais je n'en avais pas le pouvoir. Dans cette épreuve ma soeur Claude était auprès de moi. Nous avons souffert avec lui, plus de 4 mois (c'était long et difficile).
Je remercie mes neveux pour leur concours ; JO et mes enfants qui ont vécu mes angoisses, mes absences, mes délaissements. Il était ma priorité. Je tiens à remercier particulièrement Nicole Mugnier qui m'a soutenue tout au long de ce calvaire par sa présence et sa tendresse.
Merci infiniment à vous tous : cousins (ines), amis (ies) d'enfance et amis (ies) pour votre réconfort et votre soutien

Mon frère aîné Henri 1938/01/2014, emporté par une "mauvaise maladie". Il a été surpris et jusqu'au dernier moment était étonné de voir sa vie s'effacer de jour en jour. jusqu'à son dernier souffle, dans une grande souffrance, il a été témoin de son départ. Malgré l'espoir, il a eu l'impression de se noyer. Nous nous sommes retrouvés, (nous avions un différent)  hélas, tard, nous avions tant de choses à nous dire, mais, heureusement l'esprit de famille n'en avait pas été terni. Les souvenirs de notre enfance sont si forts, nous étions une famille unie dans l'amour. Henri est parti rejoindre André et nos Parents. ils ont du l'accueillir et de là-haut vont veiller sur toute notre famille
Il a laissé une épouse désemparée et dans la peine et une fille qui va puiser dans les souvenirs de leur vie familiale passée sa force pour affronter sa vie de femme.
Repose en paix, mon Frère! Adieu l'Amoureux inconditionnel de la Mer.

 

Une  pensée pour Danièlle Billault/Marie qui nous a quittés (17/11/04), trop tôt, trop jeune, trop mal et qui nous manque.
et pour Roland à qui il faut beaucoup de courage pour continuer.

Marcelle POIGT/ESCAMEZ , ma cousine, nous a quittés en 2001. Jean-Louis vit à Nice
Bernard, Jean Marc et Marie-Hélène


Marcel ESTEVE
est décédé le 13 juin 2007 dans la Haute Garonne (l'Union), il a rejoint nos anciens. A Tata Germaine et à ses enfants Jocelyne, Marie-France, Marcelle et Guy nous adressons nos sincères condoléances

Françis IVANEZ est décédé le 1ier Octobre 2007.à l'âge de 70 ans  (il était le cousin germain de JO) il habitait Lyon. A Christiane et ses enfants nous adressons nos sincères condoléances

Lundi 07/04/2008 - nous avons assisté à Antibes aux obsèques de la maman de notre ami d'enfance (par alliance) Yves Drigeard Desgarniers... sa Maman GETTY  avait 103 ans...une belle et longue vie...Tristesse et joie des retrouvailles avec toute la famille.  

Mars 1013 - Marcelle CHAFFANEL-MONOT est partie rejoindre son époux et leur fils Gérard. Son nom évoque bien des souvenirs d'Ain Franin (petit Port).
 Maman de Jacqueline RUIS et de Dominique.
Nos sincères condoléances à sa famille.