presentation

 

   
    
                                                                     A  ïn Franin, cher à nos coeurs

           I mage de rêve et de bonheur
              N ature sauvage,source féconde.
           F aut-il enfin, un jour t’oublier
               R ayer de notre mémoire ce passé
               A in Franïn, tu as tellement changé
               N e renies pas toutes ces années  
                   I  déal bafoué, défiguré par l’outrage
                              N e reste t'il que ruines de notre passage?
.
J.E..

 

  Vous m'avez écrit et je vous en remercie

 

 Votre Courrier SUITE 

       

Annèe 2011 ANNEE 2012  ANNEE 2013  ANNEE 201ANNEE 2015  ANNEE 2016

 

 Mes liens 

 

2011 -  avec tous mes meilleurs voeux

Par l'intermédiaire du site "Danmarlou" et Guy Montaner, j'ai retrouvé les descendants de mes voisins de Boulanger, les familles CASAGRANDE/JONCA
qui avaient émigré en Floride dans les années 1955/1957.

Mon amie yvonne SIGEAN (101 ans 1/2) a retrouvé (par l'intermédiaire de mon avis de recherches) nièces et neveux, enfants de son cousin SAURAT qu'elle n'avait
 plus jamais revu depuis plus de 60 ans.

575 - De : Solange JAUBERT
Date : 26/01/2011  13.15.44
Kristel By night. Si la fée électricité était venue dans les années 57/58, lorsque j'étais à Kristel!! mais voilà le progrés se fait petit à petit. je suis heureuse
pour les habitants de Kristel, comme j'aurais aimé pouvoir m'éclairer ainsi à cette époque!!!!!

576 - De : Mostefa BADIS
Date : 27/08/2011
/Je suis en Nouvelle zélande depuis 10 jours, attendons que la météo s'améliore pour entreprendre notre premier vol vers le désert polaire. ici il neige,  il fait
froid. j'ai été au bled 1 mois mais j'ai passé pas mal de temps en Asie. Ain franin est devenue moribonde. Electricity partout, du monde partout, finito le paisible
coin d'antan.

577 - De : Solange Jaubert
26/08/2011 19.44.55
Si tu peux l ajouter de ma part  c est SIDI MOUSSA , on croirait les mille et une nuit c est très beau SOLANGE Bises
l'auteur pointilliste Ibrahim Keisseri
E
xcuses-moi Solange mais j'ai dû enlever la peinture car trop encombrante

578 - de : Mostefa BADIS
Date : 16/09/2011
Mostefa a rejoint une nouvelle base en Antarctique pour une nouvelle mission de quelques mois....BON COURAGE Mostefa.

10.09.2011 - C'est bien triste : je viens de perdre un ami : Smaïn Redjem, dernier résident d'Aïn Franin (Hameau de "Mon Rêve") Il vivait seul depuis trois ans
 (décès de son épouse Badra, une Grande amie) il a été retrouvé mort chez lui, par un pécheur de passage...J'ai contacté l'évêque d'Oran, Père Alphonse (son grand ami) qui m'a confirmé son décès, parait-il accidentel (il vivait en ermite avec sa meute de chiens et avait été plusieurs fois menacé) Père Alphonse m'a dit que son
décès était, pour lui, une délivrance car il ne s'était pas remis du décès de Badra, ils étaient fervents catholiques. c'était mes Amis!!

579 - De : Solange JAUBERT
Date : 18/09/2011 16.48.25
Sur mon F B depuis l an dernier j ai une dizaine de jeunes amis fb qui sont les petits fils des gens que j ai connus en 57/58 à KRISTEL, parmi eux 5 petits fils de Mr KHARROUBY A instituteur à kristel que nous avions comme voisin et ami. C est grâce à internet et à ton site que nous avons pu faire la connaissance des petits enfants des personnes que nous avons connues là-bas, DADI Kharrouby, Boussaid etc etc et comme ils étaient presque tous de la même famille ! Belle invention internet.
Notre nouvelle vie en Normandie depuis 62 nous prenait tout notre temps .A présent cet engin l ordi nous procure des moments de bonheur, dernièrement Sabrina karrouby me faisait un message pour me dire que son frère venait d etre papa....Alors nous avons eu une pensée pour notre ami qui serait aujourd hui arrière gd père. Il est décédé juste au même moment ou je prenais internet ! DOmmage ,,mais nous ne pouvons faire marche arrière ,,,ainsi va la vie ....et puis heureusement nous avons eu BADIS ,lui alors nous épate avec son retour sur le désert de glace. Nous regardons les photos sur kristel de temps en temps.... Nostalgie............... SOLANGE

Merci Soso.Je suis contente pour toi, oui, je pense que grâce à internet qui a permis de nombreuses retrouvailles, une multitude de personnes ont ressenti un certain bonheur à sortir de l'isolement et à renouer avec des amitiés qu'ils croyaient perdues à jamais...ainsi qu'à retrouver des lieux chers par le truchement de mes nombreuses photos envoyées par de sympathiques correspondants qui m'étaient inconnus...que je remercie encore et encore. Un exemple : je ne connaissais de Kristel que la plage principale de chez Faudrit et toutes ces photos envoyées, mises côte à côte m'ont fait découvrir un site encore plus merveilleux que je n'imaginais pas et certains de ses anciens résidents...ce qui m'a permis de faire ta connaissance, celle de Céline, de Mostefa, de Guy, de Rachida, de Fatima, Nadia, Ouad et de bien d'autres que je n'oublie pas. J'ai pu ainsi, par le récit de leur vie là-bas, les imaginer dans leur quotidien...un peu comme un recueil de souvenirs très enrichissant. J.Estève

 

580 - De :  Guy AMAND/FRIENLY
Date : 25/11/2011  19.35.00
IL N'Y A PAS QUE LES FRANCAIS D'ALGERIE QUI REGRETTENT LE PAYS PERDU....
très belles photos sur votre site......Bonne soirée
dans le site de Bel-Abbès “Mekerra” et dans “Popodoran”, vous trouverez mon livre sur l’Algérie par la philatélie, le bilan de 132 ans de présence française en Algérie etc... l'épouse de Guy est Oranaise!

Messe exceptionnelle sur les Hauts Plateaux d'Oranie

MES 20 ANS EN ORANIE JUIN/JUILLET 1959

Où étais-je le jour de mes 20 ans
Le 6 juin 59, jour ordinaire entre Saïda et Méchéria
En Hélico ou crapahutant
sur les Hauts plateaux d'Alfa

Après 51 ans je fais le bilan
Après tout ce qu'on a fait pour que le France reste là-bas
Aujourd'hui, retiré dans mon trou Normand
où pousse la doche et pas l'alfa.

Guy, ancien cdo para de l'air en Algérie

GUY a transmi mon adresse a des amis (ies), voici leurs réponses :   MERCI

581 - de : Colette (Marine)
Date : 28/11/2011  7.45
J'y ai fait un petit tour et cela m'a plu, j'y reviendrai.

582 - De : Gérard César
Date : 28/11/2011  8.14
je connais depuis quelques années déjà et je reconnais qu'il est agréable à parcourir.

583 - De : Galipienso
Date :28/11/2011 11.43
Bonjour et merci Guy pour ce site joli, frais et sympa.

584 - De : Guy AUGUSTI  (un constantinois)
Date : 28/11.2011  17.17
Je regrette de plus en plus de ne pas connaître l'Oranie ...et ce n'est pas maintenant....

585 - De : Thérèse GALLANI
Date : 29/11/2011  8.22     merci Guy pour ce très émouvant site de Jocelyne ; je l'ai mis dans mes favoris....

586 - De :  Christian SAULNIER
Date : 29/11/2011 14.20 
Bonjour. Guy nous a envoyé un lien de votre site. Merveilleus tous des articles. Quel travail pour garder la mémoire de nos villages. Je vous félicite et vous encourage à continuer pour le plaisir de tous vos amis de là-bas. Je prendrai le temps de le découvrir petit à petit mais quelle richesse! Plus modeste "le blog de LAMTAR" petit village entre Sidi Bel Abbès et Tlemcen.
pourriez vous l'ajouter à vos liens amis :
http://csaulnier.skyrock.com/  Cordialement.

587 - De : Jacqueline FICHINI 
Date : 29/11/2011  14.29     
Bonjour, Bravo pour votre site. C'est grâce à Guy Amand que j'ai pû parcourir ce site. Merci et bonne continuation.

588 - De : Henri-Claude GUENOUN (médecin militaire)
Date : 29/11/2011 15.18 
Mille merci pour ce rappel de nos souvenirs. Mes parents habitaient au 7° étage de l'immeuble place d'Armes à oran. Je connaissaisbien sur, Canastel et kristel mais avec un copain de la Marine, j'allais à un cabanon entre Canastel et Kristel. Bon courage

Bulletin de la Société Géographique de Lyon 4ème trimestre 1905 - n°131
CHRONIQUE GÉOGRAPHIQUE AFRIQUE
Achèvement du chemin de fer de Beni-Ounif à Béchar.
Nous avons signalé (Bulletin du 2e trimestre 1904) les résultats du chemin de fer du Sud Oranais, parvenu alors jusqu'à Beni-Ounif, en face de Figuig. Il était déjà alors décidé de pousser la voie ferrée une centaine de kilomètres plus loin vers l'W jusqu'au territoire relativement fertile de l'Oued Guir où campent les Doui Menia. Ce tronçon aurait en outre l'avantage de surveillerle dangereux massif du Djebel Bechar, qui avait servi d'embus-cade aux redoutables rezzous des Beraber, des Béni Guil et des Oulad Djerir.
Ce chemin de fer est aujourd'hui terminé ; il a été solennellement inauguré le 25 octobre. Sa longueur est de 112 kilomètres ; il possède trois gares fortifiées : Bou Aïech à 34 kilomètres de Béni Ounif - Ben Zireg 26 kilomètres plus loin et le terminus Béchar (Colomb) à 53 kilomètres de Ben Zireg. La défense de la ligne est assurée par deux bordjs. La construction a duré moins de deux ans, malgré les difficultés rencontrées pour se procurer de l'eau aux abords de Bou Aïech. Cette voie ferrée, projetée vers l'W comme si elle « abandonnait un instant son grand rêve transsaharien » suivant l'expression de M. DE SEGONZAC, aboutit en un point de ralliement de fréquents rezzous. Béchar offre, en outre, l'avantage d'être le lieu de rencontre de plusieurs routes en même temps qu'une position avancée dans la direction du Tafilelt, berceau de la dynastie Filàli, qui fournit des sultans au Maroc. Grâce au chemin de fer ou pourra établir des rapports commerciaux entre ce célèbre groupe d'oasis, qui se ravitaille jusqu'à présent en articles manufacturés, sucre et bougies, par Melilia, la vallée de la Molouia et le Tizi N'Telreml. La tête du chemin de fer a donc été poussée actuellement à 712 kilomètres d'Oran.

589 - De : Josette AMAND
Date : 01/12/2011  19.47
J'ai visité votre site avec beaucoup de plaisir. le coin "Faune et Flore" m'arappelé certaines nuits où les chacals venaient rôder autour du village. Les "gouttes de sang" qu'on disposait dans un plat creux, car on ne pouvait pas en faire des bouquets......continuez bien et bon courage ! cordialement !
Josette de Clinchant.

590 - De : Francine SEGURA
Date : 01/12/2011  16.19
Chère Jocelyne, votre site est un enchantement; il est fait avec beaucoup d'amour, de charme et de délicatesse. C'est une véritabe détente ...Merci ! Lorsque l'on y est, nous avons l'impression d'ouvrir un beau livre d'histoires ; c'est une grande richesse que vous nous offrez sur un plateau d'argent. Les vidéos, les photos de familles et toute cette végétation, une pure merveille. Je vous dis encore merci. Très amicalement.Francine. bises

591 - De : Marie-Thérèse MENGUAL
Date : 07/12/2011  20.15.41
Merci Josy pour les pages de ton blog, c'est super intéressant le récit de le fondation du Domaine de tes ancêtres. je vois que la mémoire de ta centenaire
est encore très bonne pour te donner tous les détails du domaine. crois-tu qu'elle va vraiment utiliser l'ordinateur ??? A ce rythme elle va arriver à 120 ans...je vais revoir ton blog et le relire petit à petit car maintenant il est très vaste. bisous....
Merci marithé...tu te souviens le lycée...en 6iem nous étions 1/2 pensionnaires et à la récré nous jouions au mikado. tu étais la première en musique et moi la seconde. Puis nous avons été séparées en 4iem et nous retrouviins en cours d'Arabe avec cette sacrée Mademoiselle...devenue plus tard Madame Bergali

592 - De : Guy et Christiane SORIA
Date : 12/12/2011  18.27
Chère amie, Pour un vieux lecteur assidu comme moi de votre site, je suis heureux de constater que celui-ci suscite toujours autant d'intérêt. Ce n'est qu'un juste retour des choses pour le magnifique travail que vous avez et accomplissez à longueur d'années. Grâce à vous, nos paysages, nos odeurs et nos amis connus et inconnus, vivants ou ayant rejoints le Père sont toujours présents dans nos coeurs, plus jamais. Vous avez construit un site d'une simplicité heureuse pour la recherche et tellement empreint de sentiments. Continuez à nous faire rêver et revivre ces années d'insouciance que personne ne pourra nous enlever. Malgré le VENT DE L'HISTOIRE......ET AFIN QUE NUL NE MEURE!!! Merci. Nous vous embrassons. Christiane et Guy SORIA.
Merci Christiane et Guy, votre message me touche profondément, vous êtes devenus mes amis fidèles, Vous Guy, l'élève de Roland Billault, professeur des plus appréciés autant à Oran qu'au lycée Dumont D'Urville de Toulon...c'était le Professeur par excellence, toujours respectueux dans tous les domaines, maintenant retraité et surmontant difficilement son cruel destin.
Savez-vous que Yvonne ma petite centenaire de 102 an 1/2 est toujours parmi nous, elle a perdu son compagnon cette année et continue sa petite vie clopin clopant, je l'ai régulièrement au téléphone....et nous discutons la politique du moment, heureuses d'avoir les mêmes idées...Grâce à mon site elle a retrouvé les descendants d'un cousin germain qu'elle avait perdu de vue depuis 60 ans en Algérie...cette famille s'est recomposée...un bonheur

 

 

2012 - AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX

 

593 - De : Jeanne IGUNA/SERNA
Date : 01/01/2012 -
Coucou Jocelyne. Je suis tombée sur ton site cet après-midi et je serais contente d'avoir de tes nouvelles car il y a quelques années je t'avais adressé un mail resté sans réponse, peut-être que je n'avais pas bien fait............je t'embrasse en espérant un mail en retour
Quel bonheur de retrouver, après tant d'années une amie de Lycée puis collègue de bureau...que de souvenirs!!! Merci jeanne, nous allons reprendre nos conversations. bz...

594 - Grace à Jeanne, je viens de retrouver : Marie-Jo SANCHEZ ep PEREZ autre collègue....une belle époque!, la jeunesse, une bonne entente!
de plus elle habite à 1km à vol d'oiseau de la maison

595 - De : Marie-Paule FLORIT épouse de Jean-Pierre BARCO
Date : 17/03/2012  19.27.25
Je m'appelle Marie-Paule BARCO et je suis peintre. Je vérifie souvent mes parutions sur internet. Or, depuis quelques temps, au milieu des tableaux, se glisse une de vos photos de classe. J'ai voulu comprendre et j'ai été sur votre site.Là, j'ai vu que vous citiez les cousines de mon mari Jean-pierre Barco (oranais comme vous) (Carmen Barco et sa soeur Gilberte, toutes décédées l'an dernier). Peut-être connaissiez vous mon Beau-Père qui avait un atelier de carrosserie : Antoine Barco?. Bravo pour votre site plein de nostalgie. Bien cordialement.
Ma soeur était amie d'enfance avec Gilberte.

596 - De : Solange JAUBERT
Date : 15/05/2012  20.57
Quel dommage, notre site est bien calme depuis deux ans! quand je pense à notre enthousiasme du début! Retrouver Ninette, cela a été un exploit de ta part puisqu'on ne savait pas où elle se trouvait en France. Et le globbe trotters de Mostefa Badis qui au moment où j'écris se trouve à Kristel ; en effet il est retourné pour voir sa Maman qui est âgée...Avant de partir pour Oran il a passé une semaine à Paris chez des amis d'enfance de Kristel, des retrouvailles, en somme. Ninette passe une retraite sympa, elle s'occupe toujours du groupe de marcheurs dans le massif de la Clappe au milieu de la garrigue avec des odeurs de thym et de pins. Elle pratique la pétanque et fait des concours. C'est elle qui a porté le drapeau pour le défilé du 8 mai, elle est considérée comme un ancien combattant puisqu'elle a travaillé comme "Harkette" pendant 2 ans.
Merci pour ton message, c'est normal que le site n'ait plus son intensité malgré le nombre de visiteurs journaliers sur mon compteur (des curieux qui viennent aux nouvelles, c'est sympa) J'ai un peu levé le pied et n'aie plus trop d'inspiration pour créer d'autres pages ...les temps changent pour tout le monde... j'ai pas mal d'occupations, je n'arrive pas à m'ennuyer...je pense que les jours avançant trop vite il faut vivre plus intensément nos dernières années, voir nos derniers moments. l'avenir est tellement incertain, pour nous tous d'ailleurs!. je vais essayer de fouiller encore dans mes souvenirs et peut-être que la source n'est pas encore tarie. bisous

 

MARSEILLE -SAMEDI 12 MAI 2012 

Cérémonie religieuse du souvenir à Marseille - Les Statues de Notre Dame d'Afrique, Notre Dame de Santa Cruz, de Saint Augustin sont parties en bateaux pour une cérémonie en mer avec lancer de gerbes de fleurs, ensuite, revenues à terre : la Statue de Sain Michel de Kébir et La Ciotat portée par le confrérie de St Michel a rejoint les autres statues et une procession a suivi jusqu'à la "Majore" où une messe solennelle a été donnée. Il y avait une foule intense : des retrouvailles, des amitiés, de la ferveur, des chants religieux ; il faisait très beau. des organisateurs hors pairs, des participants venus de tout le midi et d'ailleurs. à la fin de la messe, une cérémonie spéciale pour les jeunes : pour la transmission et de la mémoire pied noire et remise de médailles. 

597 - De : Céline BANULS-GAY
Date : 19/05/2012   00.03.07
Coucou Jocelyne. Je viens de revoir ton site et plus particulièrement les coins chers à mon coeur, un bonheur et une douleur, une plaie qui ne cicatrise pas, mieux que cela, un mal qu'on entretient parcequ'il nous est vital. Quand j'imagine que nous serions là bas aujourd'hui, je ne veux pas d'évolution dans les lieux et paysages. Le chemin qui mène à la plage de Kristel, le resto de Faudrit toujours perché dangereusement sur sa corniche. La plage et ses gros galets avant d'atteindre le sable. Le rocher carré intact, pas noyé dans des tonnes de béton. ET sur la plage toutes têtes connues, les élégantes avec leur maillot dernier cri, les jeunes garçons qui jouent les grands avec les cigarettes au bec. Loin et proche cette époque qui nous a marqués. Tu m'as rendue nostalgique et comme je souhaiterais pouvoir en rêver. Gros bisous. Ta Topine.
Oui Céline, cinquante ans déjà, cette enfance et cette jeunesse que nous avons gravées dans notre coeur, le plus insupportable a été cet arrachement à ce pays (qui étais le nôtre),indépendant de notre volonté et la détérioration ou la transformation hideuse de ces lieux que nous avons tant aimés. Aïn Franin : des ruines!, heureusement que la végétation sauvage s'est imposée. Kristel : tout défiguré par un port, Disparus : Faudrit, le rocher carré, la plage des Européens, restent des maisons délabrées, triste spectacle. Après l'exode, nous aurions pu nous laisser abattre un peu plus, non, la vie, devant nous, nous a prise dans un tourbillon et, avec force, courage, travail nous avons bâti notre devenir dans ce beau Pays qu'est la France, malgré l'hostilité de détracteurs. Nos enfants ont hérité de notre courage et se battent aussi pour un avenir meilleur. Nous arrivons au crépuscule de notre vie, nous nous faisons du souci pour notre descendance dont les jours et les années à venir s'annoncent préoccupants. Ils devront se battre, plus que nous, le contexte sera différent. Merci pour ton message.bisous.

598 - De : Guy SORIA
Date : 25/05/2012  12.37.04

Chère Amie, Il est vrai que votre site est plus calme depuis un certain temps. Vous nous aviez habitués à diffuser tellement de belles choses de notre jeunesse et de nos irremplaçables souvenirs. Mais je peux comprendre car on craint de se répéter. 50 ans depuis l'exode. 50 ans où, sans aide, nous avons pris notre place dans ce beau pays qu'est la France. Nous nous sommes intégrés sans bruit, ni lamentations, ni manifestations (je n'aime pas ce mot "intégrés") car nous étions " règglementairement" et, surtout, viscéralement FRANCAIS alors que d'autres aujourd'hui.....- mais cela est une autre histoire que beaucoup découvriront avec étonnement dans quelques années...EN SE DEMANDANT  "POURQUOI CELA? POURQUOI NOTRE PAYS N'EST PLUS NOTRE PAYS"-) car nous avions l'Honneur et la Morale. Et surtout, le goût du travail. Nous avons appliqué la devise : AIDES-TOI ET LE CIEL T'AIDERA. C'est ainsi que l'on avance dans la vie sans attendre l'aide des autres qui, pour certains, ont toujours tort lorsqu'ils réussisent par leur travail. Je n'ai pas pêur de le dire que le travail n'est pas une référence pour beaucoup et pourtant...

Travaillez, prenez de la peine : C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine, Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
"Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage Que nous ont laissé nos parents : Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût : Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place Où la main ne passe et repasse."
Le père mort, les fils vous retournent le champ, Deçà, delà, partout.... si bien qu'au bout de l'an Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage De leur montrer avant sa mort Que le travail est un trésor.

JEAN DE LA FONTAINE

A tous ceux qui comprendrons ce message. Guy
Merci Guy. Il faudra que je creuse un peu ma mémoire ou que je glane par ci ou là, au hasard de mes rencontres ou lectures. Il est vrai que j'ai un peu délaissé ou occulté le site. je vais y réfléchir. Au début, il y a presque 10 ans, nous découvrions des photos chères à nos coeurs, nous étions étonnés et heureux de revoir tous ces sites, nous ne pensions pas retrouver autant d'amis ou d'inconnus qui avaient connu les mêmes lieux, senti les mêmes odeurs, nagé dans notre belle bleue, fréquenté les mêmes plages, les mêmes bancs d'école. Nous nous sommes aperçus que nous faisions les mêmes gestes, nous avions les mêmes recettes, les mêmes jeux, les mêmes expressions, le même langage. Internet a été pour nous un miracle... Jean De La Fontaine!...un auteur qui nous est chère, mais qui hélas! est devenu ringard et rabat-joie. Je vous embrasse sans oublier Christiane.

599 - De : Richard TEISSIE
Date : 01/06/2012  10.17.32
Bonjour jocelyne, suite au plaisir que j'ai eu de revoir ain franin, vous avez parlé de Paul ruis, j'aimerai avoir de ses nouvelles, car s'il est le fils de "tonton Alfred", c'est aussi un cousin à moi. En tous cas, merci pour toutes ces belles images, encore, encore, encore.....! bises
Oui, c'est bien le fils de "Tonton Alfred"....message transmis à Paul. Merci.

600 - De : Guy SORIA
Date : 12/06/2012  11.52.12 

Souvenirs et Nostalgie. Chère Amie Jocelyne,
Votre message évoquant nos souvenirs depuis 10 ans sur votre site dit tout ce que je n'aurais pas su dire aussi bien que vous.Combien nous étions tous semblables et si proches sans le savoir. Juin 1962 est un mois Emouvant pour moi, car le 9 juin à 7 heures, je quittais ma ville, mon pays chéri et, pour toujours, sans espoir ni envie de retour afin de conserver, dans mon esprit, mes yeux et mon coeur, toutes leurs beautés et richesses d'une vie sans pareil. Je sais que certains diront qu'il faut aller de l'avant et que le temps à fait son oeuvre...Que les voyages forment la jeunesse...Que les souvenirs enjolivent le passé...Je suis réaliste, sachant que le temps passant, rien ne peut plus être semblable. Mais de grâce, laissez moi encore rêver, avec bien d'autres, pour les quelques années qu'il me reste à vivre. Et n'oubliez jamais

U ne jeune guenon cueillit une noix dans sa coque verte ;
elle y porte la dent, fait la grimace... ah ! Certes, dit-elle, ma mère mentit quand elle m' assura que les noix étaient bonnes.
Puis, croyez aux discours de ces vieilles personnes qui trompent la jeunesse ! Au diable soit le fruit !
Elle jette la noix. Un singe la ramasse, vite entre deux cailloux la casse, l' épluche, la mange, et lui dit :
votre mère eut raison, ma mie : les noix ont fort bon goût, mais il faut les ouvrir.
Souvenez-vous que, dans la vie, sans un peu de travail on n' a point de plaisir
JEAN DE LA FONTAINE
 
600 - De : Mostefa BADIS
Date : 05/08/2012  18.36.43
Mostefa est de retour au Pays (Kristel) pour une petite virée, venant des Etats Unis où il réside et de l'Antarctique où il travaille
Kristel : Nous avons plusieurs tempêtes du vent d'ouest qui ont permis le remous des fonds marins, alors l'odeur des algues et de l'iode a envahie
 notre côte. du haut de la montagne nous parvenait cette fragrance. La bonite est venue plus tôt que d'habitude, ce qui a surpris et planté les
pécheurs. A bientôt  Mostefa a été piqué par des méduses 
 
De retour d'Espagne, en un saut de géant, me voici au frais dans les Hautes-Alpes. Bon été à tous. bz....   
 
601 - de : Henri PIOVANACCI
Date : 09/08/2012  15.21.48
 Je m’appelle Henri Piovanacci né en 1945, l’ensemble de ma famille vivait à AIN FRANIN Mon Grand père Blanco Juan vivait au petit port du temps
des Quiles Calistro etc..Le reste de ma famille Piovanacci,Roblès,Servol était elle coté mon reve.Mes amis de l’époque c’était les familles Ruiz(PAUL),Demichelli , Bonifacio, Hélene dont je ne me souviens plus le nom de famille(cabanon à cote des Ruiz),Moya,Blacher,Marco Fredy le chanteur et bien sur Mateus le Légionaire déserteur réfugié à AIN FRANIN avec qui je péchais. Lorsque je pense a vous tous je suis partagé entre peine et haine lorsque
je vois ce que l’on en a fait alors pour faire comme tous le monde je vais appeler cela de la nostalgie…Pour les gens comme moi pour qui internet c’est
de l’hébreu nous remercions ceux comme vous Jocelyne qui nous apporte ces pages den notre histoire que nous appellerons ‘MON REVE" Encore une fois
 merci Jocelyne
Merci pour ce message qui ravive mes souvenirs. Le pauvre Mateus, au comble de malheur est mort dans son Pays du Grand Nord, noyé et le fils Blachère, ami de mon fils a une entreprise de jardinage près de Toulon. Il vient entretenir nos jardinières.
 
602 - De : Hafid OUADDA
Date : 18/09/2012  16.22.27

Bonjour Jocelyne, Je suis allé passer l'été à Ain el Turck, c'est avec un copain que nous sommes allés en zodiac sur cette partie de la côte. Nous avons accosté sur une plage où le sable dans l'eau était de l'argile. Instinctivement, nous avons appliqué cette boue sur tout le corps et même sur les cheveux, c'était rigolo ! Lorsque nous nous sommes rincé, en plongeant simplement dans l'eau, nous nous sommes aperçu que notre peau s'était adoucie et les cheveux étaient soyeux. Connais-tu cette petite plage dont nous ne connaissons pas le nom ? Elle se prolonge naturellement d'un flan d'une colline argileuse, sans aucune végétation qui, hormis le sable, se jette subitement sur la mer. L'endroit paraît inaccessible au public. Ci-joint une photo du phare...En ce moment je travaille toujours dans l'association chantonsurcom, A bientôt chère Jocelyne !

 

       
Nouveau port de Kristel                                         Phare de la pointe de l'Aiguille
 
603 - de : Georges OSTERMAN
Septembre 2012
Bonjour Jocelyne, je suis retourné virtuellement sur Oran cet été.....ce qui m'a permis de découvrir votre superbe site ( félicitations à l'artiste ! ) Je ne suis pas directement d'Aïn Franin ( mais 100% d'Oran ) et j'etais tres lié à François Delpont (Mon Rêve) dont les parents m'y accueillaient souvent et à René Guyot, ceci entre 1950 et 1955 environ.....J'ai connu Roland  (Billault) vers 4 ou 5 ans et nous jouions au Petit Vichy (ou l'Eveché ...un jardin prés de la grande cathédrale...) nous nous sommes retrouvés quand il était prof au cours Descartes......et j'ai souvent abusé de son hospitalité à Canastel ( jeune marié, bébé dans le couffin... il s"en souviendra peut-être si vous voulez bien lui transmettre toute notre amitié . J'ai été trés ému de voir ces photos.  Comme beaucoup, j'ai essayé de couper le cordon pour repartir...Il y a qq années, j'ai été tenté de retourner à Oran pour faire connaitre à ma fille sa ville natale, la vue des photos et de qq films m'ont dissuadé ...et maintenant c'est trop tard. Je commence à avoir des problèmes de mémoire et en particulier pour les noms : je ne retrouve plus personne et les qq amis d'enfance ou ados avec lesquels j'avais gardé le contact sont décédés .....
C'est donc avec beaucoup d'émotion que j'ai revu Aïn Franin, lié à des moments d'adolescence forcément marquants, mais en dehors de François Delpont et René Guyot, je n'arrive plus à mettre de noms sur les photos.....d'autre part, votre site m'a surpris par le découpage en "quartiers" ....y avait-il de petites bandes un peu à part
été 1960...Je pense que c'est une des dernières fois que nous avons vu Aïn Franin, un déjeuner chez les Delpont sur la terrasse dominant la mer....
François était l'ainé, il avait depuis longtemps choisi sa voie : Officier ...à la rentrée 1955 il est parti en prépa à Alger et moi à l'ecole des Transmissions (SO) à Ben Aknoun...ç'était la fin de l'adolescence et de la petite bande .
Je suis très troublé par ce retour du passé que j'ai bien du mal à réorganiser.....Par exemple, je réalise que j'ai du fréquenter Aïn Franin très peu de "temps réel" puisque seulement l'été, pendant 3 ou 4 ans et en "invité"; il n'est donc pas surprenant que je ne reconnaisse pas les noms.....Par contre, cela occupe énormément de place dans mes souvenirs !Le reste de l'année, notre petit groupe se retrouvait au "Clichy" avec d'autres ados, Oranais et "Pieds Gris"  et nous avions beaucoup de soirées plus ou moins surveillées -Cercle militaire et autres.......avec la période Scooters, nous allions aussi souvent à Trouville ou Aïn el Turk.....
- Ce qui me frappe aussi dans ces souvenirs c'est la vision déformée : par ex. la Rue d'Arzew, vaste artère "Elyséenne" que je revois sur les photos large comme une rue centrale de village où les voitures peuvent à peine se croiser ......... ( n'était-elle pas d'ailleurs à sens unique ????) Donc finalement Oran ressemblait bien à sa description par Camus qui nous révoltait !
Merci Georges pour tous ces messages échangés, pour vos photos nous allons voir Roland et je lui transmettrai vos souvenirs J.E.
Hommage à François Delpont : mort pour la France (je dirais, malheureusement, pour rien!!)
 
 
604 - De : Fernand CABRERA
Date : Octobre 2012
Salut Jocelyne.
Je viens de visionner ton site " Le petit port " et sur la photo, sur les escaliers la fille qui est derrière Philippe Fonquernie c'est ma cousine, Christiane Sénergous et devant moi, son frère Gérard. Cela ma fait plaisir de revoir tout ces amis. Bisous Fernand. J'ai Rectifié.
Mes sincères condoléances pour la perte de ta chère épouse, Gilberte...

 

 

2013 - AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX

On ne peut pas arrêter le temps, on ne peut pas contrarier notre destin, Nous sommes
tous plus ou moins frappés par la perte d'êtres chers. C'est la vie avec ses joies et
ses peines, ses maladies. il faut l'accepter et essayer simplement de ne pas y ajouter
des idées négatives. Profitez au maximum des jours qui vous sont impartis. "Carpe dIEM"

605 - De : Claude Nal
Date : 22/04/2013  21h

Bonsoir. Est-il possible de publier les documents en pièces jointes sur votre site?
Amicalement

Une soirée au Château

Jouer « Le Serment de l’Orane » dans le cadre médiéval du Château de Fargues ne pouvait être qu’un rêve. Or, ce rêve s’est concrétisé le 12 avril 2012 entre 20 heures et vingt deux heures, au début d’une nuit printanière.
Monsieur Alain Cortade maire du Pontet, avait demandé à Monsieur Denis Bergé, responsable du Service Culturel du Château, d’accueillir le Cercle Algérianiste du Grand Avignon et des Pays de Vaucluse pour une représentation dans la magnifique salle Tinel. Ce théâtre parfaitement équipé, de la loge confortable jusqu’aux moyens techniques modernes de la régie, dispose d’une scène qui offre aux acteurs des conditions d’expression idéales. 
La troupe dirigée par Gilles Galiano, admirablement reçue par les membres du Cercle Algérianiste et par l’équipe du Château, a pu répéter et affiner son jeu pour donner, le moment venu, une représentation « haut de gamme ». 
Les spectateurs, confortablement installés dans des fauteuils moelleux, ont pu apprécier le jeu des acteurs dans ses moindres nuances, grâce à une excellente acoustique. Des travées pleines à craquer, sont monté de nombreux applaudissements qui ponctuaient de larges plages de silence, d’attention et d’émotion. 
Le final et la présentation des artistes par le metteur en scène, ont laissé éclater de véritables ovations. La communion entre les acteurs, pour la plupart issus de familles françaises d’Algérie, et le public, où se côtoyaient plusieurs générations de Pieds-Noirs, et de sympathisants de notre communauté, était tellement forte que les deux heures de spectacles ont paru très courtes à beaucoup de personnes.
Cette belle réussite que nous devons, pour une grande part à Madame Suzanne Clément-Averso, et à  Messieurs Jean-Pierre Risgalla et Jean-Pierre Cerruti, dirigeants du Cercle, bien secondés par Monique Cassar et Gilbert Emerit pour l’intendance et par Germain pour la technique, permet d’envisager l’avenir du Serment de l’Orane avec sérénité et une certaine ambition. De nombreux commentaires positifs et un article élogieux de La Provence en sont la preuve. 
Tous nos amis Français d’Algérie, du Maroc et de Tunisie peuvent maintenant s’appuyer sur cette troupe pour « Se souvenir – Défendre la vérité – Transmettre ». Nous pouvons ouvrir notre valise remplie de milliers de souvenirs et en montrer le contenu à tous ceux qui veulent savoir ce qu’étaient nos belles régions du Nord de l’Afrique, et qui veulent comprendre les bienfaits de la présence française dans nos anciens départements africains et dans nos colonies passées. Bienfaits dont bénéficient aujourd’hui les populations de ces pays devenus indépendants. 
Pour ma part, je suis un auteur comblé. Félicitations aux comédiens et merci à tous mes vrais amis dont la présence et les encouragements m’ont permis de remettre à leur juste place les critiques stériles et nauséabondes de certains faux amis, Pieds-Noirs marseillais, qui se complaisent dans la division. Les donneurs de leçons ne peuvent que me stimuler dans la quête d’un futur apaisé pour la communauté Pieds-Noirs unie… Ma communauté !  
Bien entendu toutes les associations et amicales  Pieds-Noirs peuvent apporter leur concours à la diffusion de la pièce et organiser des représentations. Il n’y a aucune exclusive et plusieurs projets sont en cours de concrétisation à Marseille, Aix en Provence, Fonsegrives, Cassis (voir le site www.jh-dhonneur.fr pour les détails).  

La prochaine représentation aura lieu à Marseille, au Théâtre Mazenod, le 15 juin 2013 à 20 heures.. Claude Nal.  04 91 82 01 37  Claude.nal@numericable.fr
(excusez-moi si je n'ai pas pu insérer le commentaire et la photo de la représentation)

 

606 - De : Claude NAL
Date : 16/05/2013  18.53

Madame, Mademoiselle, Monsieur,
Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture des réservations pour la représentation du 15 juin au Théâtre Mazenod. Vous pouvez à partir d'aujourd'hui retenir vos places en tenant compte des informations précisées ci-dessous. Merci et à bientôt.
Après les premiers grands succès à l'Atelier des Arts de Marseille
et au Château de Fargues à Avignon - Le Pontet, souligné par le journal "La Provence",
"Le Serment de l'Orane" revient à Marseille au célèbre THEÂTRE MAZENOD
 

 

606 - De : Penny VALORY CHOPPIN
Date : 27/02/2013  15.18.00

Bonjour Jocelyne,Me voici revenue, après une longue absence, dans la mer des souvenirs qui sont l'âme de votre site. L'émotion, la nostalgie de ce qui n'est plus affleurent dans le flanc des mots que tous déposent avec, je le ressens ainsi, une grande tendresse et un amour toujours vibrant pour cette terre de là-bas, la vôtre.
A vous, et tous vos compatriotes de la terre "reprise" je souhaite que la douceur des jours à venir ne soient que de douces heures. Je vous embrasse bien affectueusement. Penny celle qui n'est pas de là-bas.
Oh! Penny! quel long silence! ce qui m' a laissé présager de mauvaises choses. vous étiez si malade à un moment. Merci de me donner de vos nouvelles. Que je suis contente de vous lire. j'espère que vous allez bien. j'ai eu un problème de santé qui aurait pu être grave mais je pense que j'ai un bon ange gardien. je suis en convalescence. ne me laissez pas sans nouvelle longtemps. je vous apprécie énormément. bisous Jocelyne.

Vous n'êtes pas de là-bas! mais vous nous comprenez si bien. Je crois que notre plus grande tristesse est de voir, jour après jour, ce qu'est devenue notre "terre reprise" comme vous le dites si bien, mais cela ne nous empêche pas de conserver le meilleur du temps passé pour mieux apprécier le temps présent. carpe diem!

 

 

2014 - AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX

 

607 : De : Claude et Françoise NAL
Date : 04/06/2014  10.24

Chers amis. Auriez vous la possibilité d'annoncer cette représentation sur vos sites ?

Avec nos remerciements, Cordialement. Claude et Françoise NAL

Après les six succès de l'année 2013

la prochaine représentation de la pièce de théâtre

Le Serment de l'Orane

drame historique sur la fin de l'Algérie Française

 

 

C’est pour bientôt ! La réservation est ouverte à l'Office du Tourisme

 

1, quai François Joly 66660 Port-Vendres tél 04 68 82 07 54

 

.... et si vous l'avez déja vue, faites-le savoir à vos amis

Pour tous renseignements téléphoner au 04 91 82 01 37

ou écrire à claude.nal@numericable.fr

Claude NAL

 

 

 

Ecrire sur l’Algérie Française pour

“Ne pas oublier - Défendre la Vérité - Transmettre”

 

Madame, Monsieur, Chers amis,

Après mon premier roman "Un  jeune homme d'honneur"

et la pièce "Le Serment de l'Orane",

 

j’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon nouveau roman 

“Voyage en Piednoirie”.

 

 

La Piednoirie est un pays mal connu et sa population affublée de légendes. Pourtant, les habitants de cet état moderne ont un passé riche en bonheur et en douleurs. Jean Nélin, jeune reporter du journal "La Nouvelle France" y est envoyé en mission de découverte, et de rétablissement d'une vérité dont ses confrères se soucient peu depuis plus d'un demi-siècle.  Reportage rendu difficile par l'intensité émotionnelle rencontrée, mais agrémenté par deux charmantes jeunes filles qui vont guider Jean dans sa découverte d’une nation dont elles sont les fruits magnifiques.  Le jeune journaliste pourtant reçu avec méfiance, est rapidement conquis par ce peuple riche des valeurs héritées de ses aïeux, que le malheur a sublimées. Sortira-t-il indemne de ce voyage en Piednoirie ?

Pour toute précision, rendez-vous sur le site www.jh-dhonneur.fr              

 

Vous pouvez le commander directement ( 18€ + frais postaux 4€ = 22€ )  par courrier : C. Nal - 156 av. de la Panouse - 13009 Marseille

par courriel claude.nal@numericable.fr ou par téléphone 04 91 82 01 37 .  

Bien cordialement.  

Claude Nal 

https://www.facebook.com/groups/lesermentdelorane/

 

608 - De : Richard SCOTTO

Date : 26/07/2014  12.44.28

Chère compatriote !    un cousin m'a adressé le lien qui me mène à votre émouvant blog et ses récits dignes d'un mélange savant entre Pagnol (époque "Gloire de mon père)

 et  Camus !!!   Né à Oran en 46, je l'ai quittée le 24 ou 25 Juin 62 sur un cargo (le ND D' Afrique je crois...) C'était au moment même où les réservoirs de pétrole

explosaient  sur le port d' Oran... J' y suis retourné -mon père ayant échappé au massacre du 5 Juillet avait accepté de rester à son poste chez "MITJAVILE GONDRAND

 à la  Marine, en attendant une mutation dans une ville "acceptable" de "l' Amère Patrie"...Ce qui advint en 65...(Bordeaux précisément, où je vis désormais après quarante

 années de parisianisme forcené). Mes lieux de villégiatures oranaises jusqu'en 65 étant toujours côté Est (d' Aïn El Turk à Bou-Sfer), je n'ai connu que trop rarement les

sites* que vous décrivez avec tant de brio et "d' emphase émotionnelle"- Oui, j'ai eu des velléités de larmes à votre lecture, mais "chez nous" -évidemment- "les garçons

 ça pleure pas !"... Bravo d'avoir exhumé tous ces souvenirs, si indispensables à nos enfants et petits enfants, avant qu'ils ne tombent dans l'oubli, inéluctablement emportés

 par le fameux "vent de l' histoire"... Notre Eden n'existe vraiment plus (n'importe quel "chibani" vivant ici où de l'autre côté vous le confirmera...
Je paraphrase Camus : "L' EXIL EST NOTRE ROYAUME, DESORMAIS" Salutations compatriotiques...Richard SCOTTO
* j'ai gardé toutefois le souvenir d'une merveilleuse journée à "La Fontaine des Gazelles" dans la villa de l' ami de toujours de mon père , Vincent SERRANO, jadis

 propriétaire terrien en Oranie, "rapatrié" dans le Gers depuis...

Merci Richard pour vos compliments et votre salut. Ah! si vous aviez connu mon Paradis? un lieu sauvage et enchanteur! ne nous reste que "le souvenir". JE
 

609 - De : Fernand MOLL

Date : 23/08/2014  10.33.25

Je me nomme Fernand MOLL, né en 1944 à LOURMEL qui se situait à 42 Km d’Oran, en direction d’AIN-TEMOUCHENT. Village que j’ai quitté en 1962. Madame, je ne

 connais pas AIN- FRANIN, je le regrette sincèrement.  Le «Crachat du Bon Dieu » m’a entrainé sur votre site. J’y ai découvert un chapelet de dorure. Que dis-je !

 Un train chargé d’une grande richesse, que vous avez partagé avec tellement de générosité. Il a été pour moi le robinet de mon esprit, libérant par saccade, des moments

 mielleux. Cette lecture à suscitée en moi une forte émotion. Cette même émotion qui anime la plupart de pieds-noirs exilés. Je n’ai pu m’empêcher, du revers de la main

retirer du coin de mon œil une goutte. Ce n’était qu’une larme de bonheur. Mostefa BADIS, m’a fait vivre de ses aventures. C’est un géant ! J’ai l’impression de l’avoir

toujours connu. Madame je vous salue respectueusement et très fraternellement je vous embrasse.   

Merci Fernand. la "crachat du bon Dieu" était une plante vivace, assez basse avec des tiges surmontées de petites fleurs blanches comme l'écume de la "mer

mauvaise", elle avait une odeur de miel et fleurissait d'avril à septembre, insignifiante que l'on n'osait pas cueillir (certainement à cause de son nom).

on en trouvait autour des cabanons et elle donnait l'illusion de plaques de neige. bisous JE

 

610 - De : Harold.
Date : 24/08/2014  17.05.21
un enseignant qui souhaite utiliser quelques passages de vos textes.
Bonjour madame, Je suis enseignant et j'aimerais utiliser quelques passages de vos jolis textes afin d'illustrer pour mes élèves de CE1 ce qu'était la vie, et surtout l'école il n'y a pas si longtemps.  Auriez-vous l'obligeance de m'y autoriser? En vous remerciant par avance.
j'ai demandé à Harold comment il a connu mes textes...
 

611 - De : Harold
Date : 25/08/2014 21.07
j'ai eu l'adresse de votre site, de manière tout à fait fortuite en cherchant des sources sur l'école d'autrefois. Par quelles circonvolutions internet m'a amené jusqu'à vous, je ne saurais le dire... :-)  Je suis tombé sur votre "je me souviens". Et voilà, en quelques lignes; c'est tout un autre monde qui surgit. Et c'est cela,
que je souhaite proposer à mes élèves. Je veux essayer de les  plonger dans ce monde d'il n'y a pas si longtemps et qui leur est si lointain.
Entre les grands-parents absents, trop loin, ceux qui ne souhaitent pas ou ne savent partager leur expérience.... Voilà, je cherchais un texte vrai, riche, simple, humain. Pas si facile! Je l'ai trouvé. Je ne sais plus trop comment... Le votre se passe en Algérie. Honnêtement, ce n'est pas cela qui m'a amené jusqu'à ce que vous avez écrit. C'est l'enfance. L'enfance à l'école.
Voilà... Sinon, je m'appelle Harold, j'enseigne depuis 10 ans, l'année qui vient je serai en CE1, j'ai 38 ans ans, deux filles, je vis et je travaille dans
 un petite-grande ville de banlieue parisienne. Si vous deviez-accepter ma proposition, je suis sûr que mes élèves seraient ravis de vous faire parvenir une jolie carte de remerciement.
Un petit coucou de banlieue :-) Cordialement.
Harold, c'est OK, j'attendrai leur carte

 

2015 - AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX

 

612 - De : Guy LABARONNE
Date : 1/02/2015 15.43.32
Je suis guy labaronne  j,ai vecu a canastel nous allions en velo a ain
franin que de souvenirs merci pour ces photos bravo

j'allais souvent le dimanche à la messe à Canastel...cette petite chapelle au milieu de nulle part, juste grande pour abriter l'eucharistie.
quelques chaises sous une tonnelle improvisée ; Les enfants de coeur : Jean charles Mari, et ses cousins André Baños et Moutron
 un grand sacrifice lorsque l'on est ado et que les autres partent au bain. je mérite peut être, pour ça, le paradis!
la famille mari : le père etait architecte "Justin"; avait construit un immeuble place hoche ; à canastel nous habitions la première villa en direction du casino.
 le car stoppait devant en descendant vers la batterie. à partir de1955 nous nous sommes tournes vers la piscine du casino...que de souvenirs .à oran
 nous habitions rue Rabelais a saint pierre,près des  dames africaines.Oran a bien change en périphérie mais le centre est authentique,bien que défraîchi
et sale...mais malgré tout je souhaiterais pouvoir revoir de mes yeux les lieux ou je profitais du soleil et de la mer si chers à nos coeurs de
pieds noirs
amicalement.
Nous devons notre installation à Toulon à Justin Mari et Roland Billault son gendre et ami d'enfance.

 

2016 - AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claude Nal    04 91 82 01 37

www.jh-dhonneur.fr

Bande annonce sur YouTube "Le Serment de l'Orane"

                                                          

08/03/2014 - Ma petite amie (105 ans) - Yvonne SIGEAN s'est éteinte dans la douceur. Elle a eu une belle et longue vie. Paix à son âme. nos sincères condoléances à

sa Famille

Chanelle, toujours aussi coquine

 

retrouvailles sur le site

 

Maryvonne LAFFARGUE/MAESTRAL et Marie-Therèse GLAIZAL  de Jeanne d'Arc

Jean-Claude CHAILLOU et Marie-Josée et Pierre VANEY

Solange AUE/JAUBERT et Genevieve KORMANN (Nanette - Nina)  de Kristel

Antoine GARGUILO et JO

Céline BANULSGAY et Pierre, Maguite LORCA et Fatima HAMADI

Pierre LORCA et moi

les familles GUILLEN - SEUTE - GARRIDO -  de Boulanger et moi

 Zineb ETTAYEB, Elisabeth ROUMAT et Fatima LEKHLEF du Lycée S Gsell/Magnan et moi

Marc TOUTA et SOLANGE et OUAD et Mostefa  de Kristel

les descendants d'Habib BENSELKA et nous

Michelle LOPEZ/GARCIA et la famille ESTEVE

Ninette et la famille Mercelat

JO a retrouvé Marc CHAUMARD . 50 ans après

Fatima de St Cloud et du Canada a fait la connaissance de Nori de St Cloud et du Canada

Je viens de retrouver mon amie de classe Marie-Therèse MENGUAL

Je me suis fait de nouveaux amis : Solange, Céline, Roger, Christiane et Guy, Michelle, Rachida, Mostefa, Sylviane, Ouad, Fatima, Danielle, jean, René, Henri et Françoise... etc...j'en oublie certainement

J'ai retrouvé Robert et Michel Salanon d'Aïn El Turck

Suzi PRIO/FERNANDEZ et Alexandre Valentier  et nous

Yvonne Sigean (102 ans 1/2) et Michèle Saurat (famille perdue de vue depuis 60 ans et plus)

Famille Casagrande/Jonca de Boulanger et moi

Jeanne IGUNA/SERNA et moi du Lycée Gsell et de la MGSN et Marie.Jo SANCHEZ/PEREZ

vive internet!!!!!

 

             

 

MES LIENS  



TOUS les LIENS et SITES PIEDS-NOIRS

http://www.piednoir.net

4 sites P.N des Pyrennées Orientales

Antoine, Bartolini, Martinez, Roda

http://babelouedstory.com/

Alger

Jean Louis Granier

http://www.labbize.net

Algerie en Photos

Abdou Labbize

http://chetaibi.free.fr/

Site d'Herbillon

Imed Lassoued

http://www.misserghin.com

Site sur Misserghin

Chérif Sid Cara Fils

http://www.association-mostaganem.com

Site de Mostaganem

Assoc. Anciens de Mostaganem

http://home.nordnet.fr/~jcpillon/

Site d'Oran

Jean Claude Pillon

http://oran-mancipp.monsite.wanadoo.fr

Oran, Mon quartier

Marcel Ferreres

http://r.mancho.monsite.wanadoo.fr

Oran, arriéres boutiques

René Mancho

http://ainfranin.pagesperso-orange.fr

Oran, ma jeunesse

Jocelyne Estève

http://www.villedoran.com

Oran ma ville

Gary d'Oran

http://la-senia.eklablog.com

Site de la SENIA

Jean Paul Voglimacci

http://www.aviation-algerie.com

Site Aviation en Algérie

Pierre Jarrige

http://exode1962.fr/

L'Exode 62

Antoine Martinez

http://www.bivouac-legion.com

La Légion Etrangére

Jean Paul Andry

http://goumier.jimdo.com/

La Légion Etrangére

Marc-Antony Sanchez

www.luce-caggini.com
> > > http://lucecaggini.wordpress.com

Peinture

Luce Cagini

,_.___

 
__,___