La Maison forestière De 1920 à 1935, le grand Oncle de Brigitte Pecollo. y était garde-champêtre  Monsieur Alfred Viala, puis Mr et Mme Duhan, des gens d’une gentillesse remarquable, lui, un homme altier et jovial, chevauchant son destrier dans la forêt, Elle, petite femme douce et aimée de tous les enfants. Nous venions souvent les voir et rendre visite à leur basse-cour et leur vache, acheter du lait et des légumes de leur jardin qui se trouvait entre le bassin et le jardin de l’Habib. Pierre L. me disait que Madame Duhan nettoyait nos tchoumbos dans le lavoir en ciment qui se trouvait devant leur source. Monsieur Arnauld a remplacé Mr Duhan.

     

                                    Monsieur Alfred VIALA en tenue (G.Curvale)                                                               Mr et mme DUHAN

 

 

Au dessus du bassin, sur la grande route, il y avait des villas, dont celle des familles Leininger, Chanu, Mage et la famille de Georges Curvale.

 

 

 

 

 

                                                                          Entre la maison forestière et chez L’Habib, était, la descente sur le Petit Port

                                                                                           descente vers le Petit port mai 2005 - Merci Paul Ruis

                                                                                                2004 - Photo prise par la soeur de Georges Curvale

                                                                                                                                                       Henri au bassin 1974

Le Bassin, sous des eucalyptus géants, …snif…sentez leur odeur, il faisait bon, entre la fraîcheur du bassin et l’ombre de ces arbres dont les troncs étaient recouverts de coeurs gravés et d’initiales entrelacées Il y avait de beaux poissons rouges nourris par les visiteurs. A la suite d'un incident, il a été clôturé d'un grillage.

 

 

 

 

Contre le bassin, la maison de l’Habib, le Chibani, que nous craignions, car très irascible, (et  avec qui nos parents étaient en guerre constante pour des histoires d’eau. Il disait que les « Mineurs » volaient et souillaient son eau) ses petits fils étaient nos compagnons de jeu …Lackdar, Mohamed, Haouti, Youssef. Un de ses fils. « Le Manco » nous faisait peur avec sa mine « pas tibulaire…mais presque…comme disait Coluche ».

Le beau jardin de l’Habib, en restanques, descendait jusqu’à l’esplanade du petit Port. Nous allions y acheter légumes et fruits (grenades, figues, tomates)

 

 

 

                La maison forestière bien avant 1930 . ces photos jaunies m'ont été envoyées gentiment par Georges CURVALE.Merci Georges

 

                                                    

                                                                     

 

                        ;                                                                                      Mai 2005 le village - à droite une villa nouvelle

 

 

 

LA VILLA DE La Famille ROUGE/LADREYT

Elle se trouvait un peu plus loin, après le bassin, sur un promontoire, au bord de la route,

                                                                                 La villa rouge : Merci Fatima du Quebec années 1980

La villa "ROUGE" transformée en restaurant 2006

 

Photo Curvale 2004

merci a Jean Louis JORRO 2009

Fernand LOPEZ - souvenirs!

Entre~1955 et 1962, nous y allions avec mes parents et frères le dimanche apm et parfois pour la journée; c'était une grande joie. Nous nous baignions surtout dans une crique dont je vous envoie la photo,à ~ 300 m à l'Est du "Mon rève"; après, nous nous baignions aussi à la 1ère crique juste à l'Est , puis à la 2è.C'est là que j'ai découvert avec émerveillement les fonds marins.     Quand nous y allions pour la journée, nous nous installions dans la forèt, en bordure de la route de Kristel. Quand je remontais du bain, en direction de la "Montagne des lions", je m e disais"un jour je monterai la-haut".Je ne l'ai jamais fait et ça me manque encore; je rêve souvent du début de cette expédition. Y etes vous montés?      J'y descendais parfois, entre 1960 et 1962, avec mon vélo vert, c'était alors surtout du cyclisme, avec cette grande cote.  Je regrette, comme beaucoup, d'ètre parti à l'époque où j'aurais pu commencer à visiter ce que je connaissais peu; j'aurais marché entre Oran et Canastel, le long des falaises et du cap Roux à la pointe de l'Aiguille, sur la Montagne des lions et au dessus de Kristel.    Sur le site"ORANHLMCITEDESJARDINS.COM",crée par Marithérèse CARRERES qui est de ma famille, j'ai fait placer, dans"album photos souvenirs"; une dizaine de photos que vous pouvez aller voir (famille,1 Canastel,Ain-Franin,les Javaloyas). Je vous en envoie plusieurs, une sortant de l'eau en1959, quelques unes que j'ai prises là-bas en 1989.     J'ai eu Mr BILLAULT comme professeur à l'annexe du lycée Lamoricière (j'ai perdu toutes mes photos de classe).Il nous disait"et vinga de manger"; ça m'amusait beaucoup, de la bouche d' un professeur de français. Si c'est possible,donnez lui le bonjour de ma part SVP, ainsi qu'à tous les amis d' Ain-Franin.(ORION est ma constellation préférée, depuis Oran)     Recevez,ainsi que votre famille,un salut amical.     Fernand LOPEZ